Thème « Les joies de la contrainte ? »

Séminaire thématique du mardi 28 janvier 2020

Résumé

Nous organisons nos vies dans une illusion d’infinitude des ressources, largement bâtie sur l’exploitation d’énergies fossiles. Quant à eux, les écosystèmes naturels ont fait preuve de durabilité à l’échelle des milliards d’années car ils fonctionnent sous contrainte de finitude
des ressources et de flux d’énergie photosynthétique. Si l’on peut espérer qu’une humanité durable puisse exister, ne devrait-on pas aussi faire l’éloge des contraintes qui sont en grande partie dures et que nous ne décidons pas ? Ce séminaire vise à illustrer la manière dont les contraintes physiques et biophysiques pilotent le couplage entre matières et énergie dans le monde et caractériser des possibilités socio-psychiques ou imaginées pour un monde durable.

Intervenants

1ère partie : Christophe GOUPIL (Physicien, LIED, Université de Paris Diderot)

2ème partie : Roland LEHOUCQ (Astrophysicien, LCEG, CEA)

3 ème partie : Sophie de MIJOLLA-MELLOR (Psychanalyste et philosophe, Laboratoire de Psychanalyse, CRPMS, Université de Paris Diderot)

Débat : Animé par  Florence Leclerc (Biologiste, LIED) et Sabina Issehnane (Economiste, LIED)

Videos