Gestion optimisée de l’énergie pour le confort de l’habitacle du véhicule électrique (VEGETO)

Equipe CEMU

Dans la perspective d’une ville durable, le véhicule électrique satisfait pleinement l’ensemble des critères environnementaux mais son utilisation reste cependant marginale en raison principalement de l’autonomie, qui demeure trop faible l’hiver par la mise en route du système de chauffage. Pour lever ce verrou, nous proposons une solution, appelée batterie thermique, qui repose sur l’utilisation de matériaux à changement de phase (MCP), qui ont la propriété d’absorber de fortes quantités de chaleur latente (projet FUI 15). En période d’utilisation, la chaleur stockée est distribuée par un fluide caloporteur pour être alors transféré dans l’habitacle au niveau d’un échangeur air/eau (Fig. 20). Un modèle est développé pour évaluer la durée de solidification des particules sous diverses conditions de transfert (Fig.21).

 

Fig .20 : Schéma de la batterie thermique et du circuit hydraulique

 Fig.21 : Durée de solidification adimentionnée Fo en fonction du nombre de Stefan Ste=CpT/L