Efficience énergétique

Description

 

Le pôle « efficience énergétique » s’organise pour l’essentiel autour d’enseignants-chercheurs de physique. La diversité de leurs origines thématiques, dynamique des comportement collectifs, mécanique des fluides, physique des hautes énergies, génie des procédés, thermodynamique hors équilibre, leurs permet d’être en interaction forte avec les autres disciplines du laboratoire. Dans l’esprit général du LIED, ils poursuivent une activité disciplinaire de fond qui nourrit leurs contributions aux projets interdisciplinaires du laboratoire. On peut ainsi distinguer trois axes que sont, la dynamique collective des systèmes vivants et artificiels et les questions de ressources (Axe Dynamiques collectives : José Halloy), la résolution pratique de problématiques urbaines et le métabolisme urbain associé (Axe Métabolisme urbain : Laurent Royon) et l’étude des dynamiques énergétiques couplées (Axe Dynamiques couplées : Christophe Goupil). A cela s’ajoutent, pour mémoire, les travaux d’analyse de réponse des groupes sociaux, qui sont des éléments majeurs de la décision politique en termes d’énergie (Territoires et sociétés, thématiques Risques : Pascal David).

L’intensification du peuplement urbain conduit à penser dès maintenant le futur de nos villes. Les questions de gestion des ilots de chaleur urbains sont au centre des problématiques de ville comme Paris, qui fait l’objet d’études suivies. De même, l’autonomie de chauffage des véhicules électriques représente un enjeu majeur pour la pénétration de cette solution au sein de nos villes. Ces thèmes sont actuellement à l’étude dans l’axe Métabolisme urbain.

S’il est clair qu’il n’y a pas de futur énergétique sans ressource énergétique, qu’elle soit fossile ou renouvelable, il est tout aussi évident que la gestion de cette énergie repose sur la mise en œuvre de ressources matérielles dont le niveau d’abondance conditionne notre futur énergétique. Cette question qui couple physique, économie et écologie est au cœur de l’axe Dynamiques collectives. Nous développons une recherche prospective pour la durabilité des technologies à base de semiconducteurs comme les TIC (technologie de l’information et de la communication) et le photovoltaïque. Cette recherche inclut la possibilité de substitution comme par exemple les architectures neuromorphiques et les matériaux biosourcés.

Les deux principes de la thermodynamique nous enseignent, d’une part, que nous ne pouvons consommer que ce que nous avons, et d’autre part, que nos pratiques de consommations déterminent in fine ce que nous pouvons faire de cette consommation. En construisant un métabolisme au croisement de la thermodynamique hors équilibre et de la bio inspiration, l’axe Dynamiques couplées explore l'interdépendance du triptyque rendement/puissance/rejet dans les systèmes énergétiques.

Projets

 

Techniques de rafraîchissement et revêtements innovants pour l’adaptation au changement climatique en milieu urbain

Gestion optimisée de l’énergie pour le confort de l’habitacle du véhicule électrique

Dynamiques collectives des systèmes vivants et artificiels

Dynamiques couplées : Vers une modélisation générique des processus force-flux couplés

Equipes