Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

De la production de déchets à l’économie circulaire

janvier 30 @ 14 h 00 min - 17 h 00 min CET

Gratuit

14h00 Baptiste Monsaingeon (sociologue, EHESS)
Les déchets sont-ils un problème environnemental ?
Depuis quarante ans au moins, il y a urgence à agir. Depuis quarante ans, il faut
respecter la règle des 3R : il faut réduire, réutiliser, recycler. Il faut également trier ses
déchets. Depuis quarante ans, donc, au nom de la protection de l'environnement, les
sociétés contemporaines ont entamé une lutte collective contre leurs déchets.
Pourtant, jamais nos poubelles n’ont cessé de grossir. Si les déchets sont partout, si
certaines de leurs traces constituent désormais des preuves géologiques du
basculement dans l’Anthropocène, est-il seulement pertinent d’assimiler leur existence
à une pathologie des sociétés contemporaines, à une maladie dont il serait possible de
guérir ? A l’heure de l’économie circulaire et du zero-waste, l’idéal d’un monde sans
déchets demeure un horizon fédérateur que cette intervention vise à interroger.
14h30 Markku Lehtonen (politiste-sociologue, EHESS & ESSEC)
Déchets nucléaires : des problèmes locaux aux solutions
internationales ?
Depuis les années 1970, la gestion des déchets radioactifs de haute activité à vie
longue (HAVL) constitue le talon d’Achille de l’industrie nucléaire internationale. Ayant
renoncé au déversement des déchets dans la mer, les organismes nationaux et
internationaux préconisent depuis la fin des années 1970 le stockage géologique
comme solution ultime. Sachant que chaque pays porte la responsabilité de ses
propres déchets, ce qui bloque le progrès, c’est la réticence des communautés locales
d’accueillir une installation de stockage. Afin d’atténuer l’opposition locale contre les
projets de stockage, les organismes responsables développent depuis les années
1990 des démarches de dialogue et de renforcement de la confiance. Néanmoins, à
l’exception de quelques rares pays – dont la Finlande, la France et la Suède – les
programmes nationaux peinent à avancer. Le « tournant participatif » a-t- il échoué
dans son objectif de construire une solution techniquement robuste et
démocratiquement légitime ? Le principe de responsabilité nationale devrait-il céder
place à une démarche commune à l’échelle européenne ?

15h Pause-café
15h30 Juan Baztan (océanologue, CEARC)
Sources, mécanismes de dispersion et d’accumulation des
plastiques: de la connaissance à l'action
Depuis une quarantaine d’années, de nombreux chercheurs, collectivités, états et
communautés côtières considèrent la pollution des océans par les plastiques comme
une problématique environnementale majeure. Ainsi, nous cumulons à l’échelle
mondiale des observations en mer, dans les cours d’eau et sur les littoraux et nous
progressons pour établir des schémas de compréhension des mécanismes de
production, dispersion et d’accumulation des déchets plastiques dans les écosystèmes;
nous identifions de mieux en mieux les sources, les processus associés au transport
des plastiques et à leur dépôt, à leurs interactions avec les organismes vivants, leur
rôle dans la chaîne trophique et leurs impacts pour la santé humaine.
De plus en plus, la communauté scientifique porte une attention particulière sur ces
questionnements qui font appel à plusieurs disciplines. Et la société est sollicitée dans
son ensemble pour s’engager activement dans des actions de conscientisation et de
mise en place de solutions.
Malgré les conclusions académiques et sociétales, cette pollution continue de croître.
Pourquoi ?
Comment passer de la connaissance a l'action ?

16h Débat final. Animateurs : Florence Leclerc (Biologiste, LIED) et
Zakarias Moutoukias (Historien, LIED).

Détails

Date :
janvier 30
Heure :
14 h 00 min - 17 h 00 min
Prix :
Gratuit
Catégorie d’Évènement:

Organisateurs

Petros Chatzimpiros
Hervé Bercegol