Untitled

Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Thème « Perspective carbone et changement climatique : maîtrise des émissions ou de la photosynthèse ? »

11 juin 2019 @ 14 h 00 min - 17 h 00 min CEST

Gratuit

SÉMINAIRE THÉMATIQUE LIED

Thème « Perspective carbone et changement climatique : maîtrise des émissions ou de la photosynthèse ? »

Mardi 11 Juin 2019 de 14h à 17h30, salle 454 A du bâtiment Condorcet de Paris-Diderot, 4 rue Elsa Morante, 75013 Paris.

Accès libre.
Un café d’accueil sera servi à partir de 13h30

Avec un dérèglement climatique de plus en plus pressant et une économie mondiale imprégnée de carbone, l’humanité semble être prise au piège. Les efforts de décarbonation de l’énergie, certes louables, avancent au rythme de la recherche fondamentale et en fonction des inerties politique et socioéconomique. La gestion du problème, en particulier la maitrise du stock de carbone atmosphérique, pourrait également nécessiter de repenser le cycle de cet élément en hybridant photosynthèse naturelle et artificielle. Il s’agirait de coupler aux efforts de réduction des émissions, des efforts d’intensification du cycle, en accélérant la circulation des molécules tout en réduisant le temps de résidence du carbone dans l’atmosphère et en développant différents moyens de stockage pérenne. Quels sont les ordres de grandeur impliqués et à quoi pourrait ressembler un cycle et une économie du carbone bouclés dans un contexte de photosynthèse artificielle ?

14h Philippe Ciais (Laboratoire Science du Climat et de l’Environnement, Paris Saclay)

Titre : Est-il possible de gérer le cycle global du carbone pour les objectifs de l’accord de Paris sur le Climat ?
Depuis le début de l’ère industrielle, l’humanité a rejeté dans l’atmosphère du CO2 qui provient des réservoirs fossiles et de la réduction des surfaces de forêts. Cette perturbation est la principale cause du changement climatique, et comme le CO2 est un gaz à effet de serre à très longue durée de vie, les émissions passées nous lèguent un réchauffement futur. La durée de vie très longue du CO2 est aussi la raison pour laquelle le forçage radiatif du CO2 et le réchauffement du climat sont linéairement dépendants de la quantité totale de CO2 qui a été et qui sera émise par l’humanité, et dépendent assez peu de la trajectoire des émissions, ce qui permet de définir un « carbon budget », soit une quantité totale d’émissions à ne pas dépasser pour un objectif climatique donné. Dans cette présentation, je montrerai l’historique des émissions et de la réponse du cycle du carbone qui conduit à l’augmentation observée de CO2 dans l’atmosphère depuis 1700. Puis l’importance des puits naturels pour différents scénarios futurs et celle des rétroactions positives dans le système couplé climat-cycle du carbone. La question des émissions dites négatives sera abordée pour des objectifs de limitation du réchauffement climatique.

14h40 Henri Waisman (Économiste, IDDRI)

Titre : Stabiliser le climat « bien en dessous de 2°C », est-ce faisable ?
L’évaluation de la littérature scientifique menée par le GIEC permet de caractériser les opportunités et obstacles à surmonter pour rendre possible une transition compatible avec la stabilisation du climat « bien en dessous de 2°C ». L’analyse montre que l’atteinte d’un tel objectif va nécessiter des changements rapides et de grande ampleur dans l’ensemble des systèmes humains et que ces changements devront être pensés de façon cohérente avec l’ensemble des objectifs de développement durable.
Quatre grandes familles de scénarios peuvent être distinguées sur la base de leurs profils d’émissions de gaz à effet de serre et leurs interactions avec différents objectifs de développement durable. Ces différentes trajectoires se distinguent notamment par les hypothèses sur le rôle des émissions négatives, en particulier des systèmes de biomasse avec capture et séquestration du carbone (BECCS). Pour maximiser les synergies entre objectifs et rendre la transition non seulement possible mais aussi désirable, il s’agira de mener une action rapide, collective, coopérative et articulée au sein de stratégies bien pensées dans chaque contexte.

15h20 Pause

16h40 Carina Faber (Physicienne, UCLouvain)

Titre : SUNRISE : une initiative européenne pour la photosynthèse artificielle et l’économie circulaire du carbone
Pour pouvoir fermer le robinet des puits de pétrole et de gaz, et oublier les gisements de charbon, il faut remplacer les combustibles fossiles dans tous les usages pour lesquels ils nous rendent de précieux services. Les molécules carbonées (et azotées) offrent de fantastiques stockages de l’énergie sur le long terme. SUNRISE porte l’ambition de développer, à l’horizon 2030, des procédés économiquement viables, et environnementalement pertinents, pour produire les carburants et les produits chimiques de base directement à partir des gaz de l’air et de l’énergie du soleil. Également, des matériaux stockant le carbone sur le long terme pourraient réaliser des émissions négatives tout en ayant une valeur économique à l’utilisation.
Le consortium SUNRISE et ses supporters se concentrent aujourd’hui sur l’écriture d’une roadmap scientifique et industrielle pour 2020-2030, avec l’espoir que le prochain programme cadre de R&D européen permettra de le réaliser.

16h20 Débat final. Animatrices : Roselyne Ferrari (Biologiste, LIED) et Sabina Issehnane (Economiste, LIED).

Détails

Date :
11 juin 2019
Heure :
14 h 00 min - 17 h 00 min CEST
Prix :
Gratuit
Catégorie d’évènement:

Organisateurs

Petros Chatzimpiros
Hervé Bercegol

Lieu

Bâtiment Condorcet, salle 454 A