SEM_12_06_2012
Article mis en ligne le 8 novembre 2013
logo imprimer

Thème « Modèles : outil de prospectives et de convergence interdisciplinaire »

Le 12 juin, de 14 à 17 heures, salle Klee (454 A) du bâtiment Condorcet.

14h José Halloy (LIED)

Interface entre sciences et sciences humaines : modéliser pour quoi faire ?

La question du bien fondé de la modélisation mathématique se pose lorsqu’il s’agit d’interdisplinarité entre sciences et sciences humaines. Il s’agira d’abord de définir un minimum ce qu’est la modélisation, en particulier une modélisation mathématique. Nous ne discuterons pas des analyses statistiques et autres recherches de corrélations et de

traitement de données. S’il y a mathématisation il n’y par forcément modélisation au sens ou l’entend la physique par exemple. Certaines méthodes mathématiques ont des portées universelles et sont par conséquent indépendantes des sources des données et des objets auxquels elles se trouvent appliquées. Nous restreignons modélisation à des cas où les méthodes permettent la conceptualisation théorique d’un domaine particulier d’objets. La modélisation mathématique aura alors pour but la reconstruction des phénomènes propres à un champ à partir de ses concepts constitutifs. Nous présenterons divers type de modélisation issus des sciences sur la base d’exemples biologiques des niveaux moléculaires aux écosystèmes, en particulier à certains comportements sociaux des animaux. Nous tenterons de convaincre qu’il est productif d’entreprendre des modélisations de ce type et que l’on peut échouer de manière fort intéressante ou produire des connaissances remarquables sur la base de modèles faux.

14h30 Denise Pumain (Géographie-Cités)

Les lois d’échelle et le transfert de modèles pour les systèmes de villes

Il est tentant d’employer les formalismes des sciences de la nature pour accroître la généralité, l’élégance et l’efficacité de la présentation des connaissances en sciences humaines et sociales. Cependant, le transfert de modèles ne vaut que lorsque les concepts sous-jacents ont été reformulés et révisés de façon pertinente dans le domaine d’application. Il n’est pas toujours immédiat et facile de déceler quelles sont les hypothèses acceptables et quelles sont celles qui risquent d’invalider un raisonnement dans son ensemble. On relatera dans ce séminaire une expérience engagée avec des physiciens du Santa Fe Institute, destinée à évaluer l’applicabilité d’un modèle de lois invariantes d’échelle issu de la biologie à l’interprétation des hiérarchies urbaines et de leurs dynamiques.

15h Pause café

15h30 Nadia Maïzi (CMA)

Modèles du long terme et paradigme optimal

Ce séminaire propose d’aborder l’apport des mathématiques dans le cadre de la modélisation prospective en déclinant les modèles dans leurs croisements disciplinaires : mathématique et économie. On reviendra à travers un bref rappel historique, sur ce que le paradigme d’optimalité a apporté d’essentiel et d’incontournable à la réflexion prospective pour l’évaluation des politiques de lutte contre le changement climatique. Des exemples choisis illustreront le propos et/ou la discussion.

15h55 Henri Waisman (CIRED)

Les modèles énergie-économie pour l’évaluation des politiques climatiques : état des lieux, limites et pistes de développement

L’évaluation du coût des politiques climatiques visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre s’est largement organisée autour de l’utilisation de modèles représentant les interactions complexes entre le monde énergétique et les trajectoires socio-économiques. Cette présentation proposera un état des lieux des différents types de ces modèles afin d’en identifier les forces et les limites, mais aussi pour dresser un cahier des charges de pistes de développement à envisager. On s’interrogera en particulier sur les modes de représentation à envisager pour améliorer la pertinence des messages dérivés de ces outils à des fins de mise en œuvre politique effective.

16h20 Discussion animée par Jérôme Bourdieu (PSE), François Jouve (LJLL), Eric Vidalenc (ADEME)




Contact Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2013-2017 © Laboratoire Interdisciplinaire des Energies de Demain - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.28