Coll_23_05_13
Article mis en ligne le 14 novembre 2013
dernière modification le 2 octobre 2015
logo imprimer

Colloque « Construire l’interdisciplinarité de demain »

Anniversaire du colloque fondateur du LIED

23 mai 2013,dans l’amphithéâtre Buffon (Campus Paris Diderot)

Le Laboratoire Interdisciplinaire des Energies de Demain (LIED) organise, trois ans après son colloque fondateur, une journée de « post-fondation » ouverte à tous et destinée en particulier à celles et ceux qui souhaiteraient le rejoindre, ou faire partie de l’Institut des Energies de Demain (IED).

Programme de la journée

9h Accueil des participants

9h15 Ouverture : Vincent Berger, président de l’université Paris Diderot, et Luc

Valentin, président du conseil scientifique du LIED

9h30 Hassan Peerhossaini (Energéticien, directeur du LIED)

Le LIED trois ans après son colloque fondateur

Le LIED soutenu par Paris Diderot dès son colloque fondateur, puis créé de façon officielle à la rentrée 2012, est a présent associé au CNRS depuis janvier 2013. L’exposé rappellera ses principes fondateurs et l’orientation de ses neuf thématiques, laissant aux exposés à venir le soin d’illustrer leurs interactions. Seront également rappelés les modes d’appartenance à l’Institut des Energies de Demain (IED) dont le LIED est la pierre angulaire. Cet institut transversal va d’une « fédération Paris Diderot » au réseau international PIERI (Paris Interdisciplinary Energy Research Institute). Le master qui lui est adossé, Approche Interdisciplinaire des Energies de Demain (AIED), sera présenté au terme des interventions de la journée de façon à mieux saisir sa logique et sa portée.

9h50 Philippe Silar (Biologiste, LIED)

Champignons, biomasse et énergie : de la recherche fondamentale aux enjeux territoriaux

La biomasse est historiquement la première source d’énergie utilisée par l’homme. Dans la nature, le recyclage de cette biomasse en CO2 repose principalement sur l’activité des champignons. Leur utilisation devrait permettre la mise au point de procédés originaux et durables de recyclage de résidus en produit à haute valeur ajoutée, y compris des biocarburants, et de méthodes de dépollution efficaces. L’exposé ira ainsi des recherches fondamentales à mener en biologie aux enjeux territoriaux, du domaine des géographes et des politistes.

10h20 Christophe Goupil (Physicien, LIED)

Efficacité énergétique, sobriété et imaginaire social

Les concepts d’efficacité énergétique et de sobriété sont aujourd’hui devenus des éléments centraux du discours sur les énergies. Qu’il s’agisse des secteurs du bâtiment, de l’industrie ou des transports, les conditions d’usage des technologies innovantes contribueront largement à la performance finale des solutions envisagées. L’accroissement de la performance énergétique devrait donc s’accompagner d’une gestion de plus en plus stricte des usages de l’énergie, conduisant à de nouvelles réflexions sur la place de l’usager. L’exposé sera illustré par des exemples d’optimisation thermodynamique choisis dans les secteurs du transport et du bâtiment.

10h50 Pause café

11h20 Sciences & Techniques et interfaces

Discussion animée par Mathieu Arnoux.

12h Buffet

13h30 José Halloy (Modélisateur, LIED)

Construire l’intelligence collective énergétique : réseaux et bâtiments intelligents

Les réseaux et bâtiments intelligents, nouveaux dispositifs technologiques qui seraient basés sur une intelligence distribuée, sont supposés répondre à l’apport d’énergies renouvelables (qui introduisent intermittence et décentralisation des productions) et à une volonté d’optimisation des consommations. Le défi est de construire des modèles d’intelligence collective pour des machines et des bâtiments en réseaux et en constante interaction avec les humains usagers et producteurs. De par ces interactions constantes, ces modèles d’intelligence collective doivent à la fois tenir compte des contraintes techniques et des habitudes, pratiques et normes sociales dans la perspective de faire émerger une consommation optimale. L’exposé mettra l’accent sur ce point.

14h Mathieu Arnoux (Historien, LIED)

Territoires et énergie : une approche historique.

Si l’on entend par énergie l’une des dimensions de la relation des acteurs sociaux à leur environnement, la notion de territoire, qui désigne pour les historiens le produit de la transformation et de la hiérarchisation de l’espace dans un contexte historique donné, comporte un aspect énergétique, lié à la production, la distribution et la consommation des énergies. Partant de quelques exemples choisis dans la période pré-industrielle, l’intervention montrera comment on peut utiliser la notion d’énergie pour interpréter les sources anciennes, et comment celles-ci peuvent aider à une compréhension plus profonde des phénomènes de transitions énergétiques, passées ou actuelles. L’exposé portera sur les problèmes d’utilisation de l’énergie hydraulique et de la biomasse.

14h30 Gérald Bronner (Sociologue, directeur adjoint du LIED)

Les enjeux de la réception socio-cognitive des technologies de l’énergie

Éclairer les enjeux énergétiques par les échelles du politique constitue un des axes importants du LIED. De ce point de vue, l’étude de la façon dont l’opinion publique – qui en démocratie est un des acteurs forts quoique souvent implicite de la stratégie politique - peut se saisir des enjeux technologiques de l’énergie est essentielle. Or, de nombreux résultats expérimentaux ou des études diverses de terrain montrent que la logique ordinaire exprime souvent une aversion au risque, à l’incertitude et une méfiance concernant les enjeux technologiques en général. Dans ces conditions, comment replacer, en quelque sorte, sur un terrain psychologiquement « neutre » des arguments et des données qui peuvent, dans le débat public, être faussés par des raisonnements captieux ? L’exposé ne se privera pas d’exemples pris dans le domaine de la santé publique, lié à celui de l’écologie des énergies qui définit les recherches menées au LIED.

15h Pause cafè

15h30 Sciences Humaines et Sociales et interfaces

Discussion animée par Christophe Goupil

16h Benjamin Thiria (Physicien) et Arnaud Passalacqua (Historien)

Le master « Approche Interdisciplinaire des Energies de Demain »

L’exposé esquissera les grandes lignes des spécialités de M2 dans le domaine des énergies, développées par les UFR concernées : Ingénierie Physique des Energies (IPE), Energies, Ecologie et Société (E2S) et, en préparation, Biomasse et Biotechnologies des Energies (B2E). Les effectifs et débouchés actuels seront présentés sur l’exemple de IPE, le premier M2 créé de ce type. Ceux estimés pour E2S sont fondés sur les soutiens déjà obtenus et sur l’esprit de ses mutualisations avec IPE.

16h20 Table ronde

Débat de synthèse de la salle avec l’ensemble des intervenants de la journée

16h50 Recommandations formulées pour le LIED et l’IED

Patrice Bourdelais, Directeur de l’INSHS du CNRS

Yves Bréchet, Haut Commissaire à l’énergie atomique

Jean-Paul Chabard, Directeur du projet Saclay et des partenariats France R&D

Bruno Goffé, Délégué scientifique Géo-ressources de l’INSU du CNRS

Christophe Gourdon, Délégué scientifique sciences de l’ingénieur de l’AERES

Richard Laganier, Vice-Président du conseil scientifique de l’université Paris Diderot

Jean-François Pinton, Directeur de l’INP du CNRS

Alain Pouyat, Directeur général informatique et technologies nouvelles de Bouygues

17h30 : fin du colloque

Inscriptions

Les fiches d’inscription, fournies en seconde pièce jointe, sont à retourner renseignées, dès que possible, à catherine.jacquard@univ-paris-diderot.fr, au plus tard le lundi 8 avril, date de clôture des inscriptions.




Contact Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2013-2017 © Laboratoire Interdisciplinaire des Energies de Demain - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.28