SÉMINAIRE THÉMATIQUE LIED DU MARDI APRES-MIDI...
Article mis en ligne le 31 octobre 2016
logo imprimer
SÉMINAIRE THÉMATIQUE LIED DU MARDI APRES-MIDI

Thème Retour concret sur l’anthropocène

Le 17 janvier de 14 à 17 heures, salle 454 A du bâtiment Condorcet de Paris-Diderot


Ce séminaire permettra d’ouvrir un nouveau débat sur l’anthropocène, avec en arrière-plan la transition énergétique, vue sous l’aspect climatique.

14h Changements climatiques : leçons pour les migrations de l’Anthropocène ?

Gilles Ramstein (Physicien climatologue, CEA)

Depuis l’origine des grands singes il y a 25 millions d’années que peut-on dire de l’influence du climat sur la migration/dispersion des grands singes puis des hominidés et enfin des homos-sapiens ? À partir d’exemples concrets de simulations numériques du climat et du registre fossile on illustrera pour quelques périodes clés : la première sortie d’Afrique des grands singes il y a 15 millions d’années, la disparition des derniers Néandertaliens en Europe de l’Ouest autour de 40 000 ans et enfin la colonisation par les homos-sapiens de la surface du globe pendant le dernier cycle glaciaire/interglaciaire. On terminera ce petit voyage par quelques considérations sur le contexte géologique dans lequel le feu d’artifice Anthropocène

intervient et sur l’impact à long terme qu’il peut produire dans une Terre peuplée de 9 milliards d’Hommes en 2050.

15h Pause-café

15h30 L’Anthropocène et ses victimes : migrations, déplacements et changements climatiques.

François Gemenne ( Sociopolitiste, Sciences-po et UVSQ)

Catastrophes géophysiques ou météorologiques, hausse du niveau des mers, désertification, dégradation des écosystèmes : chaque année, des millions de personnes quittent leurs terres pour des raisons environnementales. Un phénomène que le changement climatique en cours ne va qu'amplifier. À l'aide de cartes, graphiques et diagrammes et de nombreuses études de cas concrets, je dresserai un état des lieux et proposerai des pistes pour répondre à ce grand défi du XXIe siècle.

Mieux comprendre ces migrations, c'est mettre au jour la manière dont les causes environnementales se mêlent à d'autres facteurs – politiques, socio-économiques, psychologiques – qui poussent les individus à la migration temporaire ou à l'exode. C'est anticiper les mouvements de population et permettre leur accompagnement

raisonné. C’est contribuer à l’indispensable adaptation aux conséquences du changement climatique.

16h30 Débat final.

Animateurs : Petros Chatzimpiros (Socio-écologue, LIED) & Florence Leclerc (Biologiste, LIED)



Contact Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2013-2017 © Laboratoire Interdisciplinaire des Energies de Demain - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.28